ondé


ondé

onde [ ɔ̃d ] n. f.
XIIe; lat. unda « eau courante »
I
1Vx ou littér. Masse d'eau qui se soulève et s'abaisse en se déplaçant ou en donnant l'illusion du déplacement. flot, 1. vague. « L'onde approche, se brise » (Racine). Fig. « Une onde brusque de rougeur inonda son visage » (Martin du Gard).
2Littér. et vieilli L'eau de la mer, les eaux courantes ou stagnantes. eau. « Dans le courant d'une onde pure » (La Fontaine). Onde limpide, transparente. Voguer sur l'onde.
3Forme sinueuse, rappelant l'aspect de l'onde. Ondes de cheveux. ondulation. Archit., décoration Ornement fait de lignes sinueuses et parallèles.
II(1765 « ondes concentriques sur l'eau »)
1Phys. Déformation, ébranlement ou vibration dont l'élongation est une fonction périodique des variables de temps et d'espace. Ondes longitudinales, dans lesquelles le déplacement, la vibration se produit dans la direction de la propagation (ex. ondes sonores). Ondes transversales, dans lesquelles le déplacement, la vibration se produit dans un plan perpendiculaire à la direction de propagation (ex. ondes électromagnétiques). ⇒ vibration. Crête, creux d'une onde. Phase des points d'une onde. Source d'une onde. Front d'onde : lieu des points de l'espace atteints par la vibration à l'instant considéré. Surface d'onde : surface continue telle que les vibrations en chacun de ses points soient en phase. Amplitude, période d'une onde. Fréquence d'une onde. Longueur d'onde : espace parcouru par la vibration pendant une période. Vitesse de propagation d'une onde : vitesse qu'aurait un point qui se trouverait constamment sur la crête de l'onde. Train d'ondes : émission d'ondes en nombre limité. Ondes entretenues : émission continue d'ondes d'amplitude constante. Ondes amorties, dont l'amplitude décroît. Ondes directes. Ondes indirectes ou ondes d'espace : ondes réfléchies sur l'ionosphère. Ondes stationnaires. Ventre, nœud de vibration d'une onde stationnaire. Interférence, diffraction des ondes. Ondes liquides : ondes concentriques qui se propagent dans l'eau quand on y jette une pierre (1er emploi, dans ce sens). cercle, ride, rond. Ondes sismiques. Onde de choc : sillage généralement conique d'un objet se déplaçant dans l'air à une vitesse supersonique; fig. ensemble de répercussions, souvent fâcheuses, d'un événement (cf. Choc en retour). Ondes explosives. Ondes sonores. 2. son (infrason, ultrason, son audible), résonance. — ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES : famille d'ondes qui ne nécessitent aucun milieu matériel connu pour leur propagation. Les ondes électromagnétiques comprennent (dans l'ordre de longueur d'onde décroissante) les ondes hertziennes, les rayons infrarouges, les radiations visibles, les rayons ultraviolets, les rayons X et les rayons gamma. Ondes lumineuses de la lumière. Onde associée à un corpuscule (en mécanique ondulatoire).Cour. ONDES HERTZIENNES ou radioélectriques. radar, 2. radio, télévision; T. S. F. Les ondes radioélectriques sont classées selon leur longueur d'onde ou leur fréquence. Ondes courtes, ondes moyennes, petites ondes, grandes ondes. Écouter une émission sur ondes courtes. Techn. Ondes décamétriques, hectométriques, kilométriques. Ondes porteuses. Loc. fig. et fam. Être sur la même longueur d'onde : se comprendre, en parlant de deux personnes en conversation. Ils ne sont pas sur la même longueur d'onde. déphasé.
2Absolt, cour. LES ONDES : la radiodiffusion. ⇒ 2. radio. Sur les ondes ou dans la presse. Mettre en ondes, mise en ondes. Metteur en ondes. Passer sur les ondes tel jour à telle heure.
3Par ext. Ondes musicales ou ondes Martenot (nom de l'inventeur) :instrument de musique électronique à clavier, dont le son est produit par les vibrations de lampes du type radioélectrique.
4Physiol. Onde musculaire, péristaltique (propagation de proche en proche d'une contraction). ⇒ péristaltisme.
IIIFig. et littér. Sensation, sentiment qui se manifeste par accès, et se propage comme une onde. Ondes de colère, de sympathie.

onde nom féminin (latin unda) Modification de l'état physique d'un milieu matériel ou immatériel, qui se propage à la suite d'une action locale avec une vitesse finie, déterminée par les caractéristiques des milieux traversés. Chacune des rides qui se propagent à la surface d'un liquide à partir d'un point d'ébranlement de cette surface (surtout pluriel) : Les ondes concentriques créées par une pierre lancée dans l'eau. Littéraire. Eau de la mer, d'un lac, d'un cours d'eau (au singulier) Littéraire. Image de la propagation d'un vif sentiment ou d'une sensation dans son être tout entier : Onde de plaisir.onde (citations) nom féminin (latin unda) Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 L'onde était transparente ainsi qu'aux plus beaux jours. Fables, le Héron Antoine Marin Lemierre Paris 1723-Saint-Germain-en-Laye 1793 Académie française, 1780 La puissance dépend de l'empire de l'onde. Le Commerce John Keats Londres 1795-Rome 1821 Ci-gît un homme dont le nom fut écrit sur l'onde. Here lies one whose name was writ in water. Épitaphe, par lui-même onde (difficultés) nom féminin (latin unda) Orthographe Onde reste toujours au singulier dans longueur d'onde : une longueur d'onde, des longueurs d'onde. ● onde (expressions) nom féminin (latin unda) Familier. Être sur la même longueur d'onde, en parlant de deux personnes, se comprendre, parler de la même chose. Onde de choc, répercussion, conséquence, le plus souvent éprouvée comme fâcheuse. Onde de bouche, onde sonore produite par le départ d'un coup de canon. Onde de choc, onde électromagnétique de très courte durée (quelques dizaines de micro-secondes) qui croît rapidement jusqu'à une valeur maximale de son courant ou de sa tension, puis décroît plus ou moins rapidement jusqu'à zéro. Onde séismique ou sismique, onde provenant du choc produit par un tremblement de terre et qui se propage à l'intérieur ou à la surface de la Terre. Onde océanique, variation périodique donnant lieu à la formation de crêtes définies par leur hauteur, leur longueur d'onde et leur période. (Les ondes océaniques sont classées selon leur périodicité, allant de quelques secondes ou minutes [vagues, houle] à plusieurs heures [marée].) Onde de choc, surface de discontinuité des vitesses qui se crée dans les régions de l'atmosphère où la vitesse d'écoulement de l'air dépasse celle du son. (Une onde de choc est une zone de transition d'épaisseur très faible, où se produisent des sauts de pression et de température qui expliquent l'effet destructeur de l'onde [bang sonique, détonation des explosifs, etc.].) Ondes P, Q, R, S, T, variations de potentiel engendrées par la contraction des oreillettes et ventricules du cœur et mises en évidence dans l'électrocardiogramme. Ondes Martenot, instrument de musique électronique à clavier, qui transforme des oscillations électriques en vibrations mécaniques dans un haut-parleur. (Elles ont été inventées en 1928 par Maurice Martenot.) Fonction d'onde, fonction des coordonnées d'espace, à valeurs complexes, caractérisant l'état d'un quanton et dont le carré du module représente la densité de probabilité de présence du quanton. Longueur d'onde, distance minimale qui sépare au même instant, dans la direction de propagation, deux points de l'espace où l'amplitude d'une onde sinusoïdale est maximale ou minimale ; quotient du module de la vitesse de phase d'une onde électromagnétique sinusoïdale par sa fréquence. Onde électromagnétique, perturbation qui se propage à partir de toute charge électrique accélérée. (Se propageant à la vitesse de la lumière, cette onde peut être représentée comme constituée par un champ électrique et un champ magnétique , orthogonaux entre eux et à la direction de propagation.) Onde plane (respectivement sphérique, cylindrique), onde périodique dont toutes les surfaces d'onde sont des plans (respectivement des sphères, des cylindres) parallèles. Onde explosive, nom donné par Berthelot et Vieille, en 1881, à l'onde de détonation dans les gaz qu'ils venaient de découvrir. Onde rétrograde, onde qui prend naissance en même temps que l'onde de détonation, mais qui se propage en sens inverse. Onde directe, onde radioélectrique qui se propage entre deux points par le trajet le plus court. Onde radioélectrique, onde hertzienne, onde électromagnétique dont la fréquence est, par convention, inférieure à 3 000 GHz et qui se propage dans l'espace sans guide artificiel. Onde de sol, onde radioélectrique dont la propagation a lieu au voisinage du sol et dépend essentiellement des propriétés physiques de celui-ci. Onde verte, coordination des signaux lumineux aux carrefours successifs d'un itinéraire. ● onde (synonymes) nom féminin (latin unda) Chacune des rides qui se propagent à la surface d'un...
Synonymes :

n. f.
rI./r
d1./d Litt. Déformation qui se propage à la surface d'une nappe liquide, caractérisée par une succession de bosses et de creux. Le vent fait des ondes sur le lac.
|| Ornement ou forme naturelle évoquant une onde. Les ondes d'une chevelure.
d2./d Litt., vieilli Eau (de la mer, d'une rivière, d'un lac). Une onde limpide. Voguer sur les ondes.
rII./r PHYS
d1./d Déformation d'un milieu fluide, qui se propage à partir d'un point (source). Onde de marée. Onde acoustique. Onde de choc, engendrée par un corps qui se déplace dans un fluide à une vitesse supérieure à celle de la propagation du son dans ce fluide.
d2./d Tout phénomène vibratoire qui se propage. Onde sismique. Onde lumineuse. Onde stationnaire, résultant de l'interférence de deux vibrations et caractérisée par des noeuds, où l'amplitude de vibration est nulle, et des ventres, où l'amplitude est maximale. Onde amortie, dont l'amplitude décroît. Ondes électromagnétiques: V. encycl. électromagnétisme et encycl. rayonnement. Ondes radioélectriques ou hertziennes. (Cour.: grandes ondes, ondes moyennes, petites ondes. émission sur ondes courtes.)
|| TELECOM Onde porteuse: onde électromagnétique de haute fréquence dont la modulation permet la transmission de signaux.
d3./d (Plur.) Les ondes: les émissions radiodiffusées, la radio. Retransmission sur les ondes. Mise en ondes d'une émission.
d4./d MUS Ondes Martenot: V. Martenot.

⇒ONDE, subst. fém.
I. A. —Modification se produisant à la surface de l'eau, consistant en une alternance de soulèvements et d'abaissements qui donnent l'illusion d'un déplacement. À Piombino, il [Léonard de Vinci] observe attentivement le mouvement par lequel une onde de la mer en chasse une autre (STENDHAL, Hist. peint. Ital., t.1, 1817, p.231). Un jeune et rose soleil montant, parmi les buées matinales, sur un grand fleuve roulant par larges ondes lisses, le fleuve qui a de l'eau, le Niger (BENOIT, Atlant., 1919, p.240):
1. ... les poissons de la Loire montaient baiser à la surface de l'eau la lumière du jour, et le chevalier encadrait l'image de sa bien-aimée dans les ondes qu'ils laissaient sur l'eau paresseuse.
BOYLESVE, Leçon d'amour, 1902, p.196.
P. méton., poét., littér.
1. Au sing. ou au plur. L'eau de la mer, les eaux courantes ou stagnantes. René (...) avoit regretté de ne s'être pas précipité dans les ondes écumantes (CHATEAUBR., Natchez, 1826, p.502). Le monstrueux hippopotame (...), fendant l'onde bouillonnante, montre son corps noir et cuirassé tout ruisselant d'eau (SUE, Atar-Gull, 1831, p.15).
L'onde amère et, absol., l'onde. La mer (p. oppos. à la terre). Et l'homme à qui l'amour mouvant comme la mer En fuyant ne laissa que l'âcreté d'un rêve Pareil au sel que l'onde a laissé sur la grève (Ch. GUÉRIN, Coeur solit., 1904, p.160):
2. Regrettez-vous le temps où le ciel sur la terre
Marchait et respirait dans un peuple de dieux;
Où Vénus Astarté, fille de l'onde amère,
Secouait, vierge encor, les larmes de sa mère,
Et fécondait le monde en tordant ses cheveux?
MUSSET, Rolla, 1833, p.1.
Expr. Sur la terre et sur l'onde. Sur terre et sur la mer. Voilà notre Hélène émiettée de tous les côtés, dans le ciel, sur la terre et sur l'onde! (CLAUDEL, Protée, 1927, II, 9, p.407).
Onde noire. Le Styx, fleuve des Enfers, dans la mythologie grecque:
3. —Pardonne-moi, doux psychagogue, d'oser solliciter une parole de plus. En descendant vers l'onde noire, il y a de longs siècles, c'est toi [Mercure] qui me fis déchiffrer des inscriptions funestes. Ce Christ hébreu dont elles parlent est-il venu? —Il est venu, Criton.
MAURRAS, Chemin Paradis, 1894, p.189.
Expr. Passer l'onde noire. ,,Mourir`` (Ac.).
2. Au sing. Eau ou, plus rarement, autre liquide. L'onde est tarie en nos amphores! (RÉGNIER, Poèmes anc., 1890, p.16). Les verres, sur le marbre, tenaient une onde verte qu'on eût dit puisée dans la nappe émeraude d'un billard, bassin de cette nymphée (VALÉRY, Variété II, 1929, p.159).
B. P. anal., au plur.
1. Mouvement qui rappelle celui des ondes à la surface de l'eau. Les ondes d'une foule. Des ondes rapides et brusques couraient sur les herbes sèches (GRACQ, Syrtes, 1951, p.162):
4. Mais ce n'étaient que les plaines au delà, les plaines brûlées, émiettées, sur lesquelles le vent promenait des ondes de poussière ou de sable, et formait comme des embruns et des lames.
LOTI, Inde sans Angl., 1903, p.253.
2. Ligne souple résultant d'une suite de courbes alternativement concaves et convexes. Ondes d'une chevelure, d'une draperie. Les ondes de soie de son diadème dénoué viennent caresser mon front, lorsqu'elle penche sur mon visage sa tête de seize années (CHATEAUBR., Mém., t.1, 1848, p.127). La crépelure domptée de ses cheveux châtains se révélait, quand même, en petites ondes qui accrochaient la lumière, en vapeur dorée sur la nuque et près des oreilles (COLETTE, Mais. Cl., 1922, p.142).
Spécialement
ARCHIT., DÉCOR. Ornement consistant en lignes sinueuses et parallèles. (Dict. XIXe et XXe s.).
MENUIS. Outil à ondes. ,,Outil servant à faire des moulures`` (JOSSIER 1981).
3. Succession alternative de nuances ou de reflets sur une surface. Les ondes d'un bois veiné, de la moire. Le cabinet, une pièce tapissée d'un papier vert à fleurettes où le salpêtre traçait des ondes (POURRAT, Gaspard, 1925, p.128). Des moires, des ondes parcouraient sa peau [d'une mule], son beau pelage ras, alezan brûlé, luisant et vivant (ARNOUX, Zulma, 1960, p.90).
C. Au plur. Cercles concentriques qui se forment à la surface de l'eau quand on y jette une pierre. Sous le maillot, les contractions de son ventre et les bondissements de son coeur mêlent un peu les fins de leurs ondes, comme se mêlent les ondes de deux pierres lancées dans l'eau (MONTHERL., Olymp., 1924, p.269).
P. anal. Cercle lumineux diffus autour d'une source lumineuse. Les nuances tendres des ondes qui naissaient de la flamme en paraissaient plus ravissantes. Et les ondes naissaient toujours, élargissaient leurs cercles à l'infini, sur le même rythme inépuisable et lent (GENEVOIX, Rroû, 1931, p.195).
P. métaph. Le travail d'organisation va du centre à la périphérie. Il commence en un point qui est presque un point mathématique, et se propage autour de ce point par ondes concentriques qui vont toujours s'élargissant (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p.93).
II. SC. et TECHN.
A. —Modification de l'état physique d'un milieu quelconque se propageant à la suite d'une perturbation initiale:
5. Si nous imprimons un ébranlement à un point de la surface d'une masse liquide, nous donnons naissance à une onde [it. ds le texte] dont nous suivons des yeux la propagation en tout sens, à partir du centre d'ébranlement. Cette onde a une vitesse de propagation qui lui est propre, et qu'il ne faut pas confondre avec les vitesses de chacune des particules fluides qui successivement s'élèvent et s'abaissent un peu, au-dessus et au-dessous du plan de niveau qui les contient dans l'état de repos.
COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.242.
SYNT. Source d'une onde; crête, creux d'une onde; amplitude, fréquence (exprimée en hertz), période, vitesse de propagation d'une onde.
Longueur d'onde (). [En parlant des ondes matérielles (v. infra B 1) ou électromagnétiques (v. infra B 2)] Distance qui sépare deux points consécutifs de même phase d'un mouvement ondulatoire qui se propage en ligne droite et qui correspond à l'espace franchi par la vibration en un temps appelé période. Le message était transmis sur une longueur d'onde de 625 mètres; (...) l'opérateur a cru pouvoir localiser l'avion dans un rayon de 80 kilomètres autour de «l'île du Sable» (BRETON, Nadja, 1928, p.155). Si (...) la rétine enregistrait les rayons infra-rouges de grande longueur d'onde, la nature se présenterait à nous avec un autre visage (CARREL, L'Homme, 1935, p.77).
Expr. fig., fam. [En parlant de deux ou plusieurs pers.] Être, s'accorder, vibrer sur la même longueur d'onde. Se comprendre mutuellement, parler le même langage. Ne pas être sur la même longueur d'onde. Le schizoïde sait souvent être social. (...) mais, trouvant peu de sensibilité qui vibre sur la même longueur d'onde, il n'arrive pas à satisfaire ce besoin (MOUNIER, Traité caract., 1946, p.371).
Onde amortie. ,,Onde d'amplitude décroissante`` (KAMEN. 1972).
Onde entretenue. ,,Onde qui garde la même amplitude`` (KAMEN. 1972).
Onde réfléchie. Onde renvoyée par un obstacle (d'apr. Électron. 1963-64).
Onde stationnaire. ,,Phénomène d'interférences résultant de la superposition de deux vibrations de même période et de même amplitude se propageant en sens inverse sur la même droite`` (UV.-CHAPMAN 1956). Ventres, noeuds de vibration d'une onde stationnaire. Sous certaines conditions de synchronisme, l'onde directe et l'onde réfléchie peuvent donner lieu à une onde immobile dite stationnaire (Électron. 1963-64).
Train d'ondes. ,,Série d'ondes amorties`` (Électron. 1963-64).
Ondes longitudinales. ,,Ondes dans lesquelles la vibration ou le déplacement se produit dans la direction de propagation des ondes; par exemple les ondes sonores`` (UV.-CHAPMAN 1956).
Ondes transversales. ,,Ondes dans lesquelles la vibration ou le déplacement se produit dans un plan perpendiculaire à la direction de propagation des ondes; par exemple les ondes électromagnétiques`` (UV.-CHAPMAN 1956).
B.En partic.
1. PHYS. Ondes matérielles ou mécaniques. Ondes qui se propagent par vibrations de la matière (gazeuse, liquide ou solide) sans qu'il y ait déplacement de celle-ci, comme par exemple les ondes sonores ou les ondes sismiques. (Dict. XXe s.).
a) Onde acoustique ou sonore. Onde constituée par la propagation d'une vibration mécanique à la vitesse de 330 mètres/seconde dans l'air, et dont la fréquence se situe entre 16 et 15 000 à 20 000 hertz. Les différences de la «forme» proprement dite de l'onde sonore, différences produites par la déformation due aux harmoniques, se traduisent par des différences de qualité proprement dite (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p.116). D'autres systèmes de détection sont basés: sur les ondes acoustiques qui se forment lors des explosions aériennes et sous-marines (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.194).
P. anal. Tant que la petite armée descendit la côte, le rugissement populaire roula ainsi par ondes sonores traversées de brusques éclats (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p.28).
b) BALISTIQUE
Onde de bouche. Onde sonore produite par la déflagration de la poudre au départ du coup d'une arme à feu, se propageant à la vitesse du son. Un observateur, placé au voisinage du plan de tir d'une arme à feu (...) entend deux bruits lorsque l'arme tire (...) le second, grave et prolongé, est produit par l'onde de bouche (Lar. encyclop.).
Onde balistique. ,,Onde sonore produite par l'ébranlement des couches d'air que traverse le projectile pendant son parcours dans l'espace`` (Lar. 20e).
c) MÉCAN. DES FLUIDES. Onde de choc. ,,Onde matérielle, vibration aérienne créée par une perturbation d'une énergie considérable ou par un corps qui se déplace à une vitesse supérieure à celle du son`` (UV.-CHAPMAN 1956).
Au fig. Phénomène dont le développement est irrémédiable et dont les conséquences ou les répercussions sont souvent fâcheuses. La dernière crise n'est pas monétaire. Elle est psychologique, elle est politique. L'onde de choc est venue de Wall Street (L'Express, 21 mai 1973 ds GILB. 1980).
d) GÉOPHYS. Onde sismique. Onde provenant du choc produit par un tremblement de terre, et qui se propage à l'intérieur ou à la surface de la Terre. Réflexion et réfraction des ondes sismiques (Encyclop. Sc. Techn. t.9 1973, p.789).
2. PHYS. Ondes électromagnétiques. Ondes dues à des vibrations de nature électromagnétique, qui se propagent en dehors de tout support matériel connu à la vitesse de 300 000 kilomètres/seconde dans l'air ou dans le vide. Ondes électromagnétiques (...). Par ordre de longueur d'onde croissante, ce sont les rayons gamma, les rayons X, les rayons ultra-violets, les radiations de la lumière visible, les rayons infrarouges, et les ondes hertziennes ou de T.S.F. (UV.-CHAPMAN 1956).
a) TÉLÉCOMM. Ondes hertziennes ou de T.S.F. (vieilli) ou radioélectriques ou, absol., ondes. Ondes électromagnétiques dont la longueur varie de quelques millimètres à plusieurs kilomètres, utilisées pour la transmission des messages et des sons. Détection des ondes; récepteur d'ondes. Les ondes hertziennes, le radium, avant qu'on ne les eût découverts (BOURGET, Sens mort, 1915, p.225). On règle un pendule de Paris sur un pendule de New-York, par la télégraphie sans fil; mais si vite que courent les ondes, je n'entends toujours pas le «top» au moment même où il est envoyé (ALAIN, Propos, 1921, p.314):
6. Moi-même, je n'avais encore jamais entendu parler du radar. Je savais qu'il y avait des avions brouilleurs d'ondes, hérissés d'antennes qui tissaient un rideau mouvant de signaux incompréhensibles autour de chaque formation de bombardement survolant l'Allemagne...
CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.288.
Onde porteuse. Onde dont la fréquence et l'amplitude sont constantes et propres à l'émetteur, utilisée comme support pour les signaux électromagnétiques (d'apr. NEYRON 1970).
b) RADIO. Ondes longues (ou grandes ondes), ondes moyennes (ou petites ondes), ondes courtes. Gammes dans lesquelles sont classées les ondes radioélectriques utilisées pour la radiodiffusion. C'est une belle invention. Sept lampes! Vous captez Moscou, hein! en ondes courtes (ARNOUX, Paris, 1939, p.212). Mr. Harriman, roi des chemins de fer, a chez lui cent postes d'appel. Radios, ondes longues ou courtes, New-York est un orage permanent (MORAND, New-York, 1930, p.279).
Les ondes. La radiodiffusion. J'assistai, rue V..., de ma chambre, à plat ventre, à la cérémonie mortuaire de la comtesse de Noailles. (J'y assistai par les ondes) (COCTEAU, Fin Potomak, 1940, p.46):
7. Le 18 juin, parlant à la radio pour la première fois de ma vie et imaginant, non sans vertige, celles et ceux qui étaient à l'écoute, je découvrais quel rôle allait jouer dans notre entreprise la propagande par les ondes.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.131.
Sur les ondes. À la radio. Discours, match retransmis sur les ondes. Une musique légère venait de cesser, la voix du speaker surgit sur les ondes; elle détailla quelques faits brièvement, puis la musique reprit (ROY, Bonheur occas., 1945, p.360).
Mettre en ondes. Réaliser une émission radiodiffusée. (Dict. XXe s.). Metteur en ondes. Spécialiste chargé de réaliser une émission radiodiffusée. En réalité, la difficulté de nommer restait majeure. Nous la rencontrions pour intituler les courtes séquences de l'ordre d'une minute que nous offrions aux metteurs en ondes (SCHAEFFER, Rech. mus. concr., 1952, p.80). Mise en ondes. Réalisation d'une émission radiodiffusée. V. SCHAEFFER, Rech. mis.concr., 1952, p.46.
Guerre des ondes. En temps de guerre, mesures prises par les belligérants pour exploiter toutes les possibilités de la radio et empêcher l'ennemi de s'en servir. La guerre des ondes prend les formes les plus diverses (...) propagande radiodiffusée (...) brouillage (...) écoute des radiocommunications ennemies (...) chiffrement des messages, camouflage des communications (QUILLET 1965).
C.P. anal. (avec le mode de propagation d'une onde), PHYSIOL. Onde musculaire. ,,Contraction localisée se propageant le long de la fibre musculaire striée à la manière d'une onde`` (Méd. Biol. t.3 1972). Ondes péristaltiques.
D. Ondes Martenot. Instrument de musique électronique à clavier. Synon. vieilli ondioline. Il est probable qu'après la musique concrète, qui sera allée trop loin, on reviendra aux ondes Martenot, qui n'y étaient pas allées assez fort (SCHAEFFER, Rech. mus. concr., 1952 p.181).
III.Au fig. [P. réf. au mode de propagation des ondes]
A. —Phénomène physiologique, manifestation sensorielle qui affecte la personne par accès, de façon intermittente. Au plus fort d'un travail, au plus passionnant d'une lecture, soudain une onde chaude parcourait son corps; sa gorge était sèche, ses yeux se troublaient (ARLAND, Ordre, 1929, p.28):
8. ... l'enfant apparaissait. Mais il était arrêté là, par l'étranglement de l'organe (...) la mère poussait violemment, s'épuisait à ce labeur, dans le besoin mécanique de la délivrance; et les ondes douloureuses continuaient à descendre, accompagnées chacune du cri de son obstination, luttant contre l'impossible.
ZOLA, Joie de vivre, 1884, p.1096.
B. —Émotion, sentiment qui se manifeste par intermittence chez une personne, ou qui se transmet d'une personne à l'autre, d'un ensemble de personnes à un autre. Onde de fureur, de haine, de sympathie, de timidité. Il s'était rapproché d'elle. Des ondes alternées d'honnêteté et de rouerie, de gravité et de rigolade passaient sur son visage, sans arrêt (MONTHERL., J.filles, 1936, p.981). Il y avait entre lui et moi des espèces de vibrations, des ondes imperceptibles aux autres (...) qui nous émouvaient lui et moi (GENEVOIX, Assassin, 1948, p.181):
9. Le soir, les Parents terribles ont eu la chance. Tout les aidait. Les ondes du public et celles des artistes se nouaient sur le no man's land de la fosse d'orchestre recouvert d'une bâche. Les comédiens se surpassaient. Les spectateurs avaient du génie.
COCTEAU, Maalesh, 1949, p.194.
REM. 1. Ondemètre, subst. masc., télécomm. Appareil servant à mesurer la longueur d'onde d'une émission radioélectrique, ou à régler un poste émetteur ou récepteur sur une longueur d'onde déterminée. Pour connaître la longueur des ondes émises par un poste [radioélectrique], on relie à l'ondemètre le détecteur et l'écouteur (COUSTET, T.S.F. prat., 1924, p.123). 2. Ondique, adj. Qui se propage à la manière des ondes. Le coup d'État n'est pas composé des mêmes courants ondiques que la révolution (L. DAUDET, Universaux, 1935, p.79).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1112 «mouvement sinueux de l'eau agitée» unde (Saint Brendan, éd. E. G. R. Waters, 178); id. «l'eau» (ibid., 948: Les plaies sunt mult parfundes, Dun senglantes sunt les undes); 1549 «la mer» (RONSARD, Odes, I, 17, éd. P. Laumonier, I, 151); 2. ca 1140 «se dit de ce qui rappelle le mouvement de l'eau, ici «soulèvement d'une matière en ébullition» (Voyage de Charlemagne, éd. G. Favati, 572); 3. 1er tiers XIVe s. a ondes «avec une apparence sinueuse rappelant celle de l'onde (en parlant de cheveux)» (La Lande dorée que le vicomte d'Aunoy fist ds Nouv. Recueil de Contes, éd. A. Jubinal, II, p.180); 1565 d'un tissu (Exéc. testam. de J. de la Fargue, prêtre, A. Tournai ds GDF. Compl.). II.Fig. XIVe s. «ce qui affecte la personne de manière intermittente» par undes «par saccade (du pouls)» (BERNARD DE GORDON, IV, 5 ds LITTRÉ); XVIIIe s. les ondes de la colère (BOSSUET, Sermons, Charité fratern., 1, ibid.). III. 1. 1765 phys. «lignes de surface concentriques dans un fluide qui a reçu une impulsion» (Encyclop. t.11); 1821 ondes lumineuses (FRESNEL, Inst. Mém. scienc., t.V, p.342 ds LITTRÉ); 1899 ondes hertziennes (H. POINCARÉ, Théorie Maxwell, p.61); id. longueur d'ondes (ID., ibid., p.71); 1909 onde électromagnétique (ID., Mécan. nouv., p.12); 2. 1948 ondes Martenot «instrument de musique électronique» (P. DEVAUX, Hist. de l'électr., p.121). Du lat. unda «eau agitée, vague, eau»; fig. «ondes de l'air; agitation d'une foule». Fréq. abs. littér.: 2200. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 4933, b) 3572; XXe s.: a) 2085, b) 1978. Bbg. KANT (S.). L'Opinion devant un probl. technol.: la presse et l'électr. Nanterre, 1979, p.114, 116, 244, 256, 276, 282.

onde [ɔ̃d] n. f.
ÉTYM. V. 1112; du lat. unda « eau courante ».
———
I (Idée de mouvement alternatif).
1 Vx ou littér. Eau qui se soulève et s'abaisse en se déplaçant ou en donnant l'illusion du déplacement. Flot, vague (→ ci-dessous, cit. 13, Martonne). || « L'onde approche, se brise, et vomit à nos yeux (…) un monstre (cit. 5) furieux » (Racine). || Les ondes d'un fleuve rapide (→ Arrêter, cit. 15). || Un rocher noir que polit une onde rapide (→ Fouiller, cit. 5). || Un brouillard (cit. 7) blanc qui s'étale comme une onde.
1 Helmholtz (…) conseille d'aller observer longtemps les vagues de la mer et les sillages des vaisseaux, surtout au point où les ondes s'entrecroisent. Et, pour l'observateur naïf, les ondes courent sur l'eau en élargissant leurs cercles (…) Il faut arriver par entendement à cette perception nouvelle, qui ordonne mieux les apparences (…)
Alain, Éléments de philosophie radicale, III.
2 Littér., vieilli. L'eau dans la nature (la mer, les eaux courantes ou stagnantes). Eau.REM. Onde, comme eau, s'emploie en ce sens au sing. ou au plur. — || « Dans le courant d'une onde pure » (→ Agneau, cit. 1, La Fontaine). || « L'onde était transparente ainsi (cit. 22) qu'aux plus beaux jours » (La Fontaine). || Onde limpide (cit. 2), cristalline (cit. 1), verte (→ Argenter, cit. 1), fraîche (→ Feu, cit. 63). || Onde calme (→ Flotter, cit. 1), immobile (→ Embarcation, cit. 2), écumante (cit. 1). || Les ondes jaunes du Tibre (→ Empester, cit. 5). || Onde qui murmure (cit. 3). || Voguer sur l'onde. || Sur l'onde et sous les cieux (→ Cadence, cit. 6). || Le ciel et l'onde (→ Azurer, cit. 1). || « Grenouilles aussitôt (cit. 8) de sauter dans les ondes ».Rare. L'eau dans les usages que l'on en fait. || L'onde insipide et la cervoise (cit. 1) amère. || « Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine » (→ Bataillon, cit. 5).
2 (…) le vaisseau d'Ulysse, fendant les ondes, avait disparu à ses yeux.
Fénelon, Télémaque, I.
3 Le Rhône, avec ses ondes fatiguées, dormantes, majestueusement tranquilles, passait (…)
F. Mistral, Mireille, X, I.
4 Adieu, reflet perdu sur l'onde calme et close,
Narcisse (…)
Valéry, Vers anciens, « Narcisse parle ».
L'onde amère : la mer (→ Aurore, cit. 19).Vx. || L'onde noire : le Styx.Passer l'onde noire (vx) : mourir.
5 Quand on a passé l'onde noire,
Adieu le bon vin, nos amours (…)
Molière, le Bourgeois gentilhomme, IV.
(Par oppos. à terre, ou absolt). La mer, les mers. || Sur la terre et sur l'onde (→ Empire, cit. 1; erreur, cit. 42). || L'empire de l'onde (→ Monde, cit. 20).
6 Croissez pour voir sous vous trembler la terre et l'onde.
Corneille, Poésies diverses, 5.
3 Mouvement rappelant celui de l'onde (I., 1.). || Vent qui fait des ondes dans un champ de blé ( Frisson). || Les ondes d'une foule (→ Heurter, cit. 24).Une onde de… : une vague, un afflux de… || Des ondes de frimas (cit. 4).
7 (…) une onde brusque de rougeur inonda son visage, et, sanglotant tout à coup, elle s'assit, épuisée, sur son lit (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. II, p. 271.
4 (XVIe). Forme sinueuse, rappelant l'aspect de l'onde (ci-dessus, I., 1.). || Ondes d'une moire. || Ondes de cheveux. Ondulation (→ Cascade, cit. 5).
8 (…) il couvrait la peau jaune de son crâne sous les ondes filamenteuses de ses cheveux gris, ramenés avec un art infini par le peigne de son coiffeur.
Balzac, les Petits Bourgeois, Pl., t. VII, p. 99.
9 Sur la nuque, ses cheveux châtains, au lieu de finir en mourant, formaient une onde discrète, et donnaient ainsi à l'ensemble du visage, même à l'ensemble de la personne, malgré l'extrême correction de la mise, une nuance qui rappelait le type « artiste de l'Europe Centrale ».
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IX, XXII, p. 170.
(XIVe). Archit., décoration. || Ornement en forme d'onde, fait de lignes sinueuses et parallèles.Technol. || Outil à ondes : outil de menuisier servant à pousser des moulures.
tableau Noms d'outils.
———
II (Idée de propagation).
1 (1765, en parlant de la propagation d'un mouvement ondulatoire dans un liquide).
a Phys. (XVIIIe-XIXe) et cour. Propagation d'un mouvement dans un milieu, conçu par analogie des ondes concentriques (ondes liquides) dans l'eau. || Ondes sonores, lumineuses.
9.1 Suivant le système des ondulations, la variété infinie des rayons de diverses couleurs qui composent la lumière blanche provient tout simplement de la différence de longueur des ondes lumineuses, comme les divers tons musicaux de celle des ondes sonores.
Fresnel, Inst. Mem. Scienc. 1821 et 1822, t. V, in Littré.
REM. Ce type d'emplois, limité à la propagation des ondes (au sens moderne, b) dans les liquides et dans l'air (ou l'« éther ») ou encore aux ondes sismiques, est lié à l'analogie avec l'eau; le discours non scientifique les utilise plus volontiers que les extensions du sens b.
10 Si les accords s'envolent des fibres d'un instrument, j'écoute avec volupté ces notes perlées qui s'échappent en cadence à travers les ondes élastiques de l'atmosphère.
Lautréamont, les Chants de Maldoror, II.
11 (…) la conque vibrante où passaient ces ondes sonores propageait à travers mes sens de puissantes résonances (…) Le choc, doux ou clair, le choc pur ou sombre, d'une seule note, dans l'air, suffisait à communiquer un long plaisir à mes oreilles; et de là j'en suivais les échos successifs, de vibration en vibration, jusqu'au silence, où l'onde s'évanouissait au fond de moi, dans l'empire des lointains sonores. Si je me contentais de peu pour m'envoûter moi-même, combien plus me captivait l'ordre d'une mélodie cadencée (…)
H. Bosco, Antonin, p. 108.
b Sc., mod. (extension et abstraction du sens a, qui l'inclut). Déformation, ébranlement ou vibration dont l'élongation (déplacement par rapport à une position d'équilibre) est une fonction périodique des variables de temps et d'espace. || Ondes longitudinales (dans lesquelles le déplacement, la vibration se produit dans la direction de propagation. Ex. : ondes sonores), transversales (le déplacement, la vibration se produit dans un plan perpendiculaire à la direction de propagation. Ex. : ondes électromagnétiques). Vibration. || Les fluides ne transmettent que des ondes longitudinales. || Crête, creux d'une onde. || Phase des points d'une onde. || Source d'une onde. || Front d'onde : lieu des points de l'espace atteints par la vibration à l'instant considéré. || Surface d'onde : surface continue telle que les vibrations ou chacun de ses points soient en phase. || Dans un milieu isotrope la surface d'onde est une sphère. || Ligne d'onde : surface d'onde dans un milieu à deux dimensions. || Amplitude d'une onde. || Période d'une onde : intervalle de temps qui sépare deux maxima successifs en un point donné. || Fréquence d'une onde. || Longueur d'onde : espace parcouru par la vibration pendant une période. || Mesure des longueurs d'onde. Angstrœm. || Vitesse de propagation d'une onde : vitesse qu'aurait un point qui se trouverait constamment sur la crête de l'onde. || Train d'ondes : émission d'ondes en nombre limité. || Ondes entretenues : émission continue d'ondes d'amplitude constante. || Onde amortie, dont l'amplitude décroît. || Ondes directes (→ Insonoriser, cit.). || Ondes indirectes ou ondes d'espace : ondes réfléchies sur l'ionosphère. || Réflexion d'une onde. || Onde réfléchie, qui naît et progresse en sens inverse d'une onde rencontrant un obstacle (onde incidente). || Onde stationnaire, provoquée par deux sources de même période et de même amplitude en opposition de phase. || Ventre, nœud de vibration d'une onde stationnaire. || Interférence des ondes. || Diffraction des ondes (théorème de Huyghens). || Étude mathématique d'une onde; fonction, équation d'onde. || Onde élastique, qui se propage en milieu élastique. || Onde se propageant dans le vide. || Ondes liquides : ondes concentriques qui se propagent dans l'eau quand on y jette une pierre. Cercle, ride, rond. || Les vagues d'oscillation sont des ondes (→ I., 1.).Ondes sismiques. || Ondes (sismiques) de propagation. || Onde de volume (engendrée par une rupture initiale au foyer d'un tremblement de terre).Ondes de choc : sillage généralement conique d'un objet se déplaçant dans l'air à une vitesse supersonique.Loc. fig. (→ ci-dessous, f).Ondes sonores. Son (infra-son, ultra-son, son audible); et aussi résonance. || Ondes qui font vibrer le tympan (→ Conduit, cit. 2).
12 Si nous inclinons régulièrement cette surface (une surface plane inclinée) par rapport à la direction de propagation de l'onde acoustique, l'amplitude de l'onde réfléchie et la phase vont se modifier en fonction des conditions d'inclinaison.
la Recherche, avr. 1981, p. 480.
(En parlant d'ondes qui ne nécessitent aucun milieu matériel connu pour leur propagation). || Les ondes électromagnétiques comprennent (dans l'ordre de longueur d'onde décroissante) les ondes hertziennes, les rayons infrarouges, les radiations visibles, les rayons ultraviolets, les rayons X et les rayons gamma. || Quantité d'énergie associée à des ondes électromagnétiques. Quantum (et ci-dessous, d).Ondes laser. || Onde (laser) excitatrice rayonnant des « ondelettes » en avance sur elle.Longueur d'une onde. Loc. || Longueur d'onde. || Longueur d'onde de la lumière (cit. 1). || Couleur définie par une longueur d'onde (→ ci-dessous, c).
13 La houle en haute mer (…) est une onde libre à mouvement oscillatoire. L'observateur peut avoir l'illusion qu'elle avance, mais c'est seulement sa forme extérieure qui se déplace, la crête se trouvant, au bout de quelques instants, à la place du creux (…) La preuve qu'il n'y a pas déplacement réel est aisée à faire en observant un corps flottant : on voit celui-ci monter et descendre, mais sans changer de position.
E. de Martonne, Traité de géographie physique, t. I, p. 367.
14 (…) supposons que A et B se trouvent au bord d'un bassin (…) On peut (…) en A frapper la surface de l'eau, une onde est émise (« ronds » dans l'eau) et elle parvient en B au bout d'un certain temps (…) il n'y a pas de transport de matière de A en B; les molécules d'eau subissent un déplacement vertical qui gagne les molécules les unes après les autres, mais aucune n'est transportée de A en B. C'est là la différence essentielle entre des ondes élastiques et des propagations de particules.
J.-L. Destouches, la Mécanique ondulatoire, p. 17.
Physiol. || Ondes électriques du cerveau. || Ondes bêta (traduisant l'activité électrique du cerveau sous l'influence des stimulations, à l'état de veille), ondes delta (traduisant l'activité du cerveau dans le sommeil).
c Spécialt. Techn. (dans le contexte des transmissions radio). || Ondes radioélectriques. || Onde porteuse.Utilisation des ondes électromagnétiques pour les messages, les commandes à grande distance ( comp. du préf. Télé-), pour les repérages ( Radar).
15 Les ondes radio-électriques transportent l'énergie à distance, comme la lumière; elles sont (…) une véritable lumière qui ne diffère de la lumière visible que par la longueur d'onde. Mais elles ne sont accessibles à aucun de nos sens (…) Les grandes longueurs d'onde correspondent (…) aux fréquences les moins élevées, les courtes longueurs d'onde aux fréquences les plus élevées. Les termes souvent employés d'ondes longues et d'ondes courtes sont en eux-mêmes peu précis. Aussi, a-t-on remplacé cette dénomination par celle plus précise d'ondes kilométriques, décamétriques, métriques, etc. Dans les accords internationaux, les ondes sont désignées à la fois par leur fréquence en kilocycles par seconde et par leur longueur d'onde en mètres (…)
R. Bureau, la T. S. F., p. 13 et 21.
Cour. (en parlant des ondes hertziennes utilisées dans les transmissions radioélectriques sans fil, → Radio, T. S. F., sans qualificatif ou dans quelques syntagmes : ondes courtes, etc.). || Ondes émises par un poste émetteur (→ Émission, cit. 4). || Détection, détecteur des ondes. || Récepteur d'ondes. Cohéreur. || Longueur et fréquence des ondes exprimées en mètres, en kilocycles (ou kilohertz), en mégacycles (ou mégahertz).Ondes courtes, petites ondes, ondes moyennes (P. O.; O. M.), grandes ondes. || Écouter une émission sur ondes courtes.
Techn. || Ondes myriamétriques (longueur d'onde : 10 à 100 km, très basse fréquence); ondes kilométriques (1 à 10 km, basse fréquence); ondes hectométriques (100 m à 1 km, ondes moyennes); ondes décamétriques (10 à 100 m, ondes courtes).
Cour. || Longueur d'onde : longueur caractéristique d'une onde radioélectrique. || Longueur d'onde d'un émetteur de radio. || C'est sur quelle longueur d'onde ?
15.1 (…) j'écouterai la B. B. C.; quelle longueur d'onde ? — Vingt et un mètres.
Sartre, Morts sans sépulture, IV, I.
Loc. Fam. Être sur la même longueur d'onde : se comprendre, en parlant de deux personnes en conversation. || Nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde : nous ne parlons pas de la même chose, ou, encore, nos conceptions sont trop différentes pour que nous puissions nous entendre.
(Au plur.). || Les ondes : la radiodiffusion. Radio. || Sur les ondes ou dans la presse (→ Envoyer, cit. 17). || Propagande par les ondes (→ Assener, cit. 5). || Mettre en ondes, mise en ondes. || Metteur en ondes. || Passer sur les ondes tel jour à telle heure. — ☑ Guerre des ondes : ensemble des mesures par lesquelles les belligérants tentent d'exploiter au maximum les possibilités de la radio tout en s'efforçant d'empêcher l'adversaire de s'en servir.
16 Alors vinrent les saisons amères, le triomphe des radios asservies, le temps des écoutes clandestines, la confusion et les combats des ondes (…) toutes les guitares du brouillage.
G. Duhamel, Manuel du protestataire, VI.
d Phys. Mouvement ondulatoire associé au mouvement corpusculaire, dans la théorie des quanta et la mécanique ondulatoire. Lumière, cit. 20. || Onde associée à un corpuscule (→ Matière, cit. 5). || Dualisme des ondes et des corpuscules. || Onde de probabilité ou onde de Broglie.
17 Je fus convaincu (après la guerre de 1914) que le dualisme des ondes et des corpuscules découvert par Einstein dans sa théorie des quanta de lumière était absolument général (…) et il me parut dès lors certain qu'au mouvement d'un corpuscule quelconque, qu'il soit photon, électron, proton ou autre, est associée la propagation d'une onde (…) J'établissais (…) entre l'énergie d'un corpuscule et la fréquence de l'onde que je lui associais d'une part, entre la quantité de mouvement de ce corpuscule et la longueur d'onde de l'onde d'autre part, des relations fondamentales (…)
L. de Broglie, Nouvelles perspectives en microphysique, p. 180.
e Physiol. Propagation d'une contraction de proche en proche. || Onde musculaire péristaltique. Péristaltisme.
f Loc. fig. Onde de choc : ensemble de répercussions (souvent fâcheuses) d'un événement. || Subir l'onde de choc d'une crise économique.
2 Fig., littér. (ou style soutenu). Sensation, sentiment qui se manifeste avec une intensité variable et se propage comme une onde.REM. Ces emplois figurés se rapportent aux ondes de l'eau ou aux autres ondes. || Une espèce d'onde me parcourut (→ Houler, cit.). || Une onde douloureuse (→ Halètement, cit. 2). || Ondes de colère, de sympathie (→ Former, cit. 34).
18 Des ondes heureuses la traversaient. C'était comme une phrase musicale, ardente et belle, qui se déroulait et montait en arpège, dans l'attente aiguë de la dominante.
A. Maurois, Terre promise, XXXV.
19 Il ricanait toujours, Raboliot pouvait voir les ondes de sa joie, brèves et puissantes, courir de sa poitrine à sa face.
M. Genevoix, Raboliot, IV, IV.
Se dit aussi d'émanations assimilées à des ondes. Fluide.
3 Par métonymie. || Ondes musicales ou ondes Martenot (du nom de l'inventeur) : instrument de musique à clavier, monodique, dont le son est produit par les vibrations de lampes du type radio-électrique. || Les ondes Martenot donnent des sons de timbres très variés (→ Électrique, cit. 2).
DÉR. Ondé, ondée, onder, ondin, 1. et 2. ondoyer. — V. aussi Ondulation, onduler, onduleux.
COMP. Ondemètre, ondoscope. Micro-onde. V. Inonder.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • onde — [ ɔ̃d ] n. f. • XIIe; lat. unda « eau courante » I ♦ 1 ♦ Vx ou littér. Masse d eau qui se soulève et s abaisse en se déplaçant ou en donnant l illusion du déplacement. ⇒ flot, 1. vague. « L onde approche, se brise » (Racine). Fig. « Une onde… …   Encyclopédie Universelle

  • Onde P — Onde sismique Différentes ondes sismiques Les ondes sismiques sont des ondes élastiques qui peuvent traverser un milieu sans le modifier. L impulsion de départ va entamer les particules élémentaires présentes dans le milieu, qui vont pousser d… …   Wikipédia en Français

  • ondé — ondé, ée (on dé, dée) adj. 1°   Qui présente des lignes colorées irrégulières en forme d ondes. Une surface ondée. •   La queue est ondée de blanc, BUFF. Ois. t. II, p. 192. •   Il [le bois de quinquina] est ondé d aurore ; on en pourrait orner… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • onde — ÓNDE. Del latín unde . (adv.) (Muchos sitios) Donde. 1. En donde. La casa onde nació ¿Ónde estamos? 2. Adonde. Onde yo vaya es cosa mía ¿Ónde vais a trasponer andando? • v. Parar …   Diccionario Jaén-Español

  • onde — ONDE. s. f. Flot, souslevement de l eau agitée. Le vent fait des ondes sur les rivieres. il ne fait pas bon sur la riviere, les ondes sont trop grosses. Il se prend en Poësie, pour l Eau en general: & il se dit principalement de la mer. Sur la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • onde — (deutsch: Wellen) ist ein seit 1994 erscheinendes italienischsprachiges Kulturmagazin der Deutsch Italienischen Studenteninitiative Onde e. V. Es erscheint zweimal jährlich und behandelt neben italienbezogenen und klassischen Kulturthemen… …   Deutsch Wikipedia

  • onde — ([o^]nd), n. [AS. anda malice, anger; akin to Icel. andi, [ o]nd, breath.] Hatred; fury; envy. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • onde — (del lat. «unde») 1 (ant.) adv. De *donde o en donde. 2 (ant.) conj. Por lo cual. ⇒ *Consecuencia (conjunciones y expresiones consecutivas). * * * onde. (Del lat. unde). adv. l. desus. En donde. || 2. desus. De donde. || 3. conj …   Enciclopedia Universal

  • onde — / onde/ [lat. unde ]. ■ avv. [da dove, di dove, in frasi interr. dirette o indirette e in prop. relative: nessuno sapeva o. fosse venuto ; o. l avete appreso? ] ▶◀ (lett.) donde. ■ cong. 1. (lett.) [introduce una frase finale, con il verbo al… …   Enciclopedia Italiana

  • onde — adv. 1. No qual lugar; no lugar em que. • adv. interr. 2. Em que lugar? 3. onde quer que: em qualquer parte que …   Dicionário da Língua Portuguesa


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.